Histoire

L’origine du nom « Phnom Penh »

Il y a très longtemps de cela, en 1372, une riche dame âgée appelée Penh vivait près des rives des “Quatres Bras”. Sa demeure fut construite sur un plateau à l’est d’une colline. Un jour, de fortes pluies s’abattirent et inondèrent les lieux. Daun Penh (grand-mère Penh) se rendit sur les quais et aperçut le tronc d’un koki flottant en direction de la rive. Les fortes marées semblaient maintenir le tronc d’arbre à cet endroit.

Daun Penh appela immédiatement ses voisins afin qu’ils l’aident à sortir le tronc d’arbre de l’eau. Ils attachèrent une corde au tronc d’arbre puis le tirèrent doucement hors de l’eau. Alors que Daun Penh essuyait les traces de boue sur l’arbre, elle aperçut à l’intérieur du tronc quatre statues de Bouddha en bronze et une en pierre. La dernière représentait une divinité se tenant debout avec, dans une main, un bâton et, dans l’autre, une conque.

Fiers de leur découverte, Daun Penh et ses voisins vinrent déposer les objets sacrés dans la maison de la vieille dame. Puis, elle fit construire un petit auvent afin d’héberger temporairement les statues.

Plus tard, Daun Penh mit ses voisins à contribution afin d’élever une colline à l’ouest de sa maison. On utiliserait le bois du koki pour la charpente du futur sanctuaire qui serait construit sur ladite colline.

En 1372, Daun Penh et ses voisins décidèrent d’ériger un petit temple avec un toit de chaume sur la colline. Les quatre statues de Bouddha furent disposées à l’intérieur, tandis que la statue de pierre fut dressée sur un autel à l’est de la colline. Pensant qu’elle provenait du Laos en raison de son apparence, Daun Penh la nomma “Neakta Preah, Chao”. Aujourd’hui le sanctuaire porte toujours le même nom.

Après que le temple fut construit, Daun Penh invita des moines à venir s’installer au pied de la colline. Depuis cette époque, l’endroit fut appelé Wat Phnom Daun Penh, mais il est plus connu aujourd’hui sous le nom de Wat Phnom.

Construction de la ville

La ville de Phnom Penh fut bâtie au XVe siècle durant le règne du roi Preah Srey Soryopor (Ponhea Yat), lorsqu’il abandonna le palais d’Angkor et décida de construire un nouveau palais à Tuol Basan dans la province du Srey Sar Chhor, appelé district de Srey Santhor, dans la province de Kampong Cham.

Le roi n’occupa les lieux que pendant une année en raison des inondations incessantes au moment de la mousson. Il partit et construisit une nouvelle cité le long des rives du Tonlé Chaktomuk (la rivière aux Quatres Visages) en 1934, qui devait devenir la future Phnom Penh.

La construction du Palais Royal de Phnom Penh se fit en deux phases :
- la première, durant le règne du roi Preah Ponhea Yat au XVe siècle ;
- la seconde, durant le règne du roi Norodom au XIXe siècle.

Après la première phase (1434-1497), le palais du roi fut déplacé à Angkor, puis il fut décidé de le redéplacer à Pursat, à Boaribo, non loin de Longvek, ainsi qu’à Oudong. Finalement, le palais fut reconstruit à Phnom Penh en 1865 pour ne plus en bouger.



Phnom Penh sous le régime de Pol Pot

Lorsque les Khmers rouges prirent le pouvoir le 17 avril 1975, la population fut évacuée de force. Les infrastructures subirent de sérieux dommages. En l’espace de trois ans, huit mois et vingt jours, Phnom Penh ne devint plus que l’ombre d’elle-même.


Après la libération, le 7 janvier 1979, les habitants purent reprendre une vie normale. Les autorités, en même temps que la population, entreprirent de restaurer leur pays, déterminés à ne plus le laisser retomber sous le joug du régime génocidaire. Ils durent faire face à de nombreuses difficultés avant de mettre en œuvre le processus de développement de la capitale cambodgienne.


Phnom Penh aujourd’hui

Le chemin vers la paix et la prospérité fut long, mais Phnom Penh a désormais retrouvé sa stabilité. La ville n’a cessé de se transformer, et semble promise à un bel avenir.

La capitale est une ville agréable, décontractée et non dépourvue d’une certaine élégance...

Pour une vidéo de Phnom Penh aujourd’hui, cliquer sur les images ci-après.

Bas débit
2:37
Haut débit
2:37
TOP